Pendant vos vacances, l’ARBS reste en action !

Pendant vos vacances, l’ARBS reste en action !

La période qui défile de fin Juin à début Septembre peut être synonyme à la fois de farniente et de vacances pour certains ou bien de neurones en effervescence pour d’autres. J’opterai pour cette deuxième option en ce qui concerne le fonctionnement de l’ARBS.

Bien que je sois une saisonnière qui ne travaille principalement que dans un bureau me diriez-vous, qui ne représente donc que de petites mains supplémentaires parmi des centaines d’autres qui participent activement à cette haute saison; chaque saisonnier apporte une plus-value au travail collectif. Cette période estivale comme vous avez pu le lire dans mon article de présentation, est synonyme de ramassage et de distribution de livres pour ce qui concerne les saisonniers logistiques. Mais ce n’est pas que cela!

De nombreux bruits et éclats de voix résonnent dans notre épicentre, la bibliothèque, entre tris et rangements. Ainsi que de nombreuses missions qu’accomplissent nos agents de liaison dans les bureaux pour les inscriptions et les commandes, qui lorsqu’elles sont finalisées, sont suivies par la réception des colis dans notre « arrière-boutique ».

Au coeur de la bibliothèque

Comme chaque année, de nombreux ouvrages nous reviennent ici au siège pour être à nouveau remis en stock. Comme tout succès qui se doit, une organisation sans faille doit primer. Notre bibliothèque est un exemple d’une machine bien huilée, du moins nous nous y attelons chaque jour. De grands esprits, de l’organisation et du rangement se côtoient. La division des tâches en est bien entendu le maître mot. En effet, une équipe se consacre au tri préalable des ouvrages, c’est un art qui s’apprend et qui se perfectionne sans cesse. C’est d’ailleurs l’une des premières choses que j’ai appris et que j’ai pu mettre en oeuvre dès mon premier jour ici. Les ouvrages sont classés par niveaux, par éditeurs et par matières (selon les matières du tronc commun suivis des options). C’est en suivant ce schéma que nos saisonniers vont venir biper ces ouvrages, et les ranger afin de faciliter le travail des membres de l’équipe suivante qui prendront le relai. Ces derniers filent d’un pas léger entre les différents rayons, tel une chorégraphie bien ficelée, aucun choc entre eux n’est pas à déplorer.

 

Des livres et encore des livres

Un peu moins sous les feux des projecteurs dans les articles mais sans qui notre machine serait inexistante; les permanents dans les bureaux, nos agents de liaison (responsables d’exploitation et chargés d’adhérents) qui s’affairent toute l’année à maintenir les relations avec les correspondants des établissements et les familles.

L’adaptabilité et la flexibilité nous sont indispensables. Se mettre constamment à la page est une mission primordiale, c’est pourquoi à toutes les nouvelles réformes du Ministère nous faisons peau neuve. Cela assure à la fois aux parents et aux élèves une collection à jour entrant dans les nouveaux critères, et l’assurance pour nos établissements partenaires de disposer de tout leur matériel pédagogique.

L’année 2016 a été une année de bouleversements dans les programmes scolaires, un grand travail de commandes et de remises en stock a été effectué. Je suis donc allée mettre mon nez dans le bilan de 2016 rien que pour vous, afin que vous puissiez entrevoir l’étendu des commandes et le poids des ouvrages qui nous parviennent. Voici quelques chiffres qui vous permettrons de voir plus clair. Nous avons constaté une hausse effective du nombre d’ouvrages commandés sur ces deux dernières années. En 2015, nous étions à 187 225 commandes, contre 250 701 en 2016.

Avec de nombreuses commandes qui affolent les compteurs, la haute saison s’apparente à un stage commando qui nécessite quelques muscles. Et oui, cela peut être un métier difficile MAIS pas uniquement masculin. En effet, la gente féminine est très présente au sein de nos équipes; quoique l’on puisse dire les travaux herculéens sont également effectués par des Wonder Women. A titre informatif, en 2015, 76 987 kg ( soit 80 cartons/jour ) ont été réceptionnés contre 114 448 kg ( soit 121 cartons/jour ) en 2016, auxquels nous pouvons ajouter une moyenne de 5 saisonniers à la réception chaque année (voire un petit plus lors de la distribution).

 

De plus, en ce qui concerne les élèves, vous êtes bien entendu la raison principale de notre création et de notre existence, durant cette haute saison nous traitons en moyenne 40 000 inscriptions.

 

A la page du numérique 

Vous n’êtes pas sans savoir que l’ARBS s’est tourné vers l’ère numérique et digitale, qui vous assure une offre sur-mesure et des prestations adéquates aux élèves et aux établissements. En tant qu’adjointe à l’exploitation numérique (l’une des mes casquettes que j’ai la possibilité d’arborer à temps plein), le principal du travail pendant la haute saison est d’étudier les besoins et conseiller les établissements voulant adopter des collections numériques. Une fois ce travail fait, notre mission est de gérer les licences, c’est-à-dire créer des comptes pour chaque élève sur les différentes plateformes d’éditeurs, générer les identifiants; et en seconde partie de saison nous nous occupons d’administrer les licences pour chaque établissement. Bien d’autres missions sont effectuées pour l’exploitation numérique, mais vous avez déjà saisi l’essentiel de notre travail.

 

L’oeil interne qui vous accompagne dans l’exploration de l’ARBS, va également vous laisser ici sous le soleil de notre belle région, et je vous dis à très bientôt pour la distribution !

Bonnes vacances à vous !

Votre oeil interne Chan

Retour au Blog